SyTEST.Net - Tests, Images, Screenshots et Videos de Roms N64

SyTEST.Net



Tests de Roms



Roms N64



Partenaires



Site Audité Par




Mischief Makers

Test de la Rom | Images du Jeu (5) | Screenshots (3) | Vidéos (1)

Box art du jeu Mischief Makers > Editeur : Nintendo
> Développeur : Treasure
> Genre : Plateforme
> Joueurs : 1
> Rumble pack : non activé
> Testé avec : Project64 V1.5
> Versions émulées :eur,usa
> Langue : eng
 

Les Notes de Mischief Makers
Jouabilité :
Intérêt :
Graphisme :
Son :
 
Note Générale :


Le Test de Mischief Makers

Lorsque le Nintendo 64 est sorti, on a tous pu voir l'étendue de ses capacités avec des jeux tels Super Mario 64 et Pilotwings 64. En voyant tous ces beaux décors tout en 3D et ces graphiques entièrement polygonaux, on a tous pensé la même chose. On a tous pensé que la 3D venait de s'imposer et que la 2D était morte et enterrée. Même moi j'ai pensé ça. Laissez-moi vous dire que je me suis gouré royallement.
Treasure, compagnie connue notamment pour avoir collaboré avec Konami pour le développement du Contra et du Castlevania originaux sur le NES, a décidé de faire revivre une technologie qui semblait révolue, la bonne vieille 2D, au travers de leur jeu, Mischief Makers. Ont-ils réussi le défi ou failli lamentablement à la tâche? Un peu des deux en fait. Rien n'est parfait, mais dans un monde qui évolue aussi rapidement, c'est quelque peu risqué de faire un jeu entièrement en 2D.
L'histoire est très simple: on joue le rôle d'une charmante fille robotisée du nom de Marina. Marina doit sauver son créateur des mains maléfiques d'un méchant empereur. L'empereur est bien décidé à garder le créateur de Marina, et il a bien l'intention de faire tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher la jeune fille de se rendre jusqu'à lui. Marina devra donc traverser cinq mondes différents avec 12 niveaux chacun pour sauver son maître et donner une bonne raclée à l'empereur. Histoire classique mais efficace!
On commence le jeu avec un tableau plus que facile. C'est en fait de même pour environ les 5 autres qui le suivent. Mais ne vous fiez pas aux apparences. Michief Makers n'est pas un jeu aussi facile qu'il pourrait paraître. Au début c'est facile, mais le niveau de difficulté augmente à mesure que l'on avance dans le jeu, de niveau en niveau. En plus ce n'est pas le jeu de plates-formes à la Mario qu'on pourrait s'imaginer. Il y a plusieurs mystères et plusieurs casse-tête dans le jeu qui vont nous demander de faire appel à notre matière grise pour les résoudre et pour venir à bout des niveaux du jeu.
Les graphiques sont très beaux. C'est de la 2D bien sûr, mais pour de la 2D, c'est très bien fait. Ils sont très colorés et très agréables à regarder. À première vue on pourrait croire qu'on est encore à l'époque des 16-Bit, mais il ne faut pas se fier aux apparences. Les arrière-plans sont égalements très bien faits. Le problème c'est que même si les graphiques sont beaux, ils sont un peu dépassés. Ce jeu aurait très bien pu sortir sur le Super NES, et on n'y aurait vu aucune différence au niveau des graphiques.
La musique est tout simplement affreuse et monotone. C'est de la musique très japonaise, mixée en son midi. C'est dans ce temps-là que le bouton pour baisser le volume peut s'avérer utile.
Le contrôle peut être très complexe. On peut soulever les ennemis et les secouer pour les transformer en sortilège, détruire des blocs qui nous bloquent le passage, utiliser des armes pour venir à bout de nos ennemis, et encore plein d'autres choses du genre. Ça peut être très amusant des fois, mais très frustrant et très dur d'autres fois.
La longévité du jeu est tout de même assez bonne. Comme je l'ai mentionné plus haut, il y a cinq mondes avec douze niveaux chacun. C'est quand même beaucoup si on considère que passer un tableau peut prendre entre 10 minutes et une demi-heure. On va peut être s'en lasser un peu vite par contre, étant donné que l'on tombe assez rapidement dans la redondance.



Copyright © 2003 - SyTEST.Net - Créateur : BFrançois & SyQuest - Webmaster : BFrancois