SyTEST.Net - Tests, Images, Screenshots et Videos de Roms N64

SyTEST.Net



Tests de Roms



Roms N64



Partenaires



Site Audité Par




Star Fox 64

Test de la Rom | Images du Jeu (4) | Screenshots (4) | Vidéos (1)

Box art du jeu Star Fox 64 > Editeur : Nintendo
> Développeur : Nintendo
> Genre : Shoot them up
> Joueurs : 1 à 4
> Rumble pack : activé
> Testé avec : Project64 V1.5
> Versions émulées :jap,usa
> Langue : jap,eng
 

Les Notes de Star Fox 64
Jouabilité :
Intérêt :
Graphisme :
Son :
 
Note Générale :


Le Test de Star Fox 64

Est-ce que vous laisseriez conduire votre voiture par un renard? Non? Par un crapaud? Non plus? Eh bien Shigeru Miyamoto, un petit comique, a imaginé ces animaux en train de conduire... des vaisseaux. Il créa alors Fox, un renard courageux et déterminé, et son équipe de conducteurs de vaisseaux spatiaux, Star Fox.
La première apparition de Star Fox fut au SNES, et pour la première fois, le jeu faisait usage de la puce FX, qui permettait l'affichage de polygones pour un environnement 3D. Ce fut un grand pas en avant, mais c'était tout de même laid et tout était saccadé. Voyant les capacités du Nintendo 64, Miyamoto décida alors de « refaire » le jeu en utilisant la puissance de la console.
L'histoire :
Il y a plusieurs années, sur la planète Corneria, dans le système Lylat, un étudiant de chimie très brillant nommé Andross finit sa scolarité. Mais le génie mène parfois à la folie, Andross menaçait de tout détruire. Le général Pepper, chef de l'armée de Corneria, l'envoya alors en exil sur une planète lointaine du système nommée Venom.
Quelques années plus tard, des signes de créatures biologiques bizarres provenaient de Venom. Le général Pepper envoya alors James McCloud, Peppy Hare et Pigma Dengar là-bas pour voir ce qui s'y passait. Arrivé à destination, Pigma prit l'équipe en traître, et James McCloud mouru. Mais Peppy eu le temps de s'échapper des griffes d'Andross pour aller annoncer la nouvelle au fils de James : Fox. Pendant ce temps, Andross avait envoyé son armée contre Corneria. Le général Pepper appela donc Fox, Peppy et deux compagnons, Falco Lombardi et Slippy Toad, pour leur venir en aide et aller tuer Andross sur Venom.
Le jeu :
Il y a 15 planètes à parcourir, et sur chacune, il y a une mission précise à accomplir. Vous devrez aller sur une planète d'acide, et même sur le soleil! Cependant, vous ne faites pas les planètes dans un ordre précis, car la prochaine planète que vous visitez dépend toujours de ce que vous avez fait dans la précédente. Par exemple, dans la première mission, si vous ne faites rien de spécial, vous irez à Meteo, mais si vous sauvez Falco et passez dans sept arches de pierre, vous irez à Sector Y.
L'arrangement des niveaux rallonge donc énormément la durée de vie du jeu. Malgré que vous puissiez finir le jeu en une heure, vous devez y jouer plusieurs fois pour réussir les missions sur toutes les planètes. De plus, en tuant le nombre d'ennemis requis dans chaque niveau, vous obtiendrez des médailles, qui vous servent à ouvrir un mode Expert, ce qui redouble la longévité du jeu. Plusieurs heures de jeu en perspectives, mais qui peuvent s'avérer répétitives à la longue.
Votre vaisseau se contrôle tellement bien qu'on dirait que l'on flotte. Tout est doux, et on se croirait presque dans un vrai avion. Si vous n'aimez pas le contrôle du vaisseau, eh bien désolé, mais vous ne pouvez rien y faire : aucun mode de configuration des boutons. Dites-vous quand même que c'est un énorme pas en avant par rapport à la version SNES, malgré que ça ne soit pas comparable.
C'est un jeu de tir, ce qui veut dire que vous devez appuyer à répétition sur les boutons, tellement que vous allez éventuellement avoir mal à la main à la longue. Vous avez différents armements : trois sortes de lasers, des bombes et les lasers chargés, qui fonctionnent comme un missile à tête chercheuse. Dépendamment des niveaux, vous pouvez aussi contrôler un tank et un sous-marin, ce dernier vous permettant de tirer des torpilles. Ces deux véhicules sont très amusants, sourtout le tank, et ils mettent un peu de variation dans le jeu. Chacun des moyens de transport comporte quelques manoeuvres comme le looping, la roulade de côté, etc.
Dans les niveaux, il y a deux modes de jeu : le mode couloir et le All-Range. Dans le premier, la trajectoire de votre vaisseau est droit devant, et vous passez par des endroits prédéterminés. Mais dans le mode All-Range, c'est vous qui décidez d'aller où bon vous semble, et vous pouvez vous faire coller au derrière par des vaisseaux ennemis. Ce mode est vraiment amusant et demande beaucoup d'habileté et de précision de tir.
Sur le plan graphique, on peut dire que c'est moyen, car ce n'est qu'un jeu qui se situe au début de la deuxième génération. Les textures sont parfois floues et répétitives, mais il peut y avoir beaucoup d'action à l'écran sans que ça ralentisse. Certains vaisseaux ennemis ressemblent à un paquet de polygones mis ensemble, mais les animations des adversaires sont très bonnes. À la sortie du jeu, Miyamoto était fier de nous annoncer que Star Fox était parfois comme un film. En effet, il y a une séquence vidéo en temps réel au début et à la fin de chaque mission, en plus de l'intro et de la finale.
Les effets sonores sont excellents la plupart du temps, mais on y pense pas vraiment à cause de quelque chose de bien mieux encore : on entend parler les personnages de l'équipe de Star Fox et de quelques autres personnages. Oui oui! Chaque parole est écrite au bas de l'écran et est simultanément parlée à voix haute! En tout, le jeu comprend 3000 phrases, qui se répètent rarement. Mais à la longue, on arrive parfois à deviner ce que le personnage va dire d'avance, mais je crois que c'est normal...
Pour ce qui est de la musique, ce sont des chansons orchestrales faite avec la même banque de son MIDI que The Legend of Zelda: Ocarina of Time, et ça donne parfois des résultats ratés et d'autres fois réussis, tout dépendamment de la chanson.
Le mode multijoueurs est vraiment médiocre, et c'est très dommage. Tout d'abord, les champs de batailles sont presque vides et pleins de brouillard. De plus, même si vous jouez à deux joueurs, l'écran sera séparé en quatre, vous réduisant ainsi encore plus la visibilité. Seuls points positifs, vous pouvez prendre le tank ou encore les membres de l'équipe Star Fox à pied, armés de bazooka pour vous massacrer.
Pour la première fois dans l'histoire des jeux vidéo, Star Fox utilise une nouvelle technologie, le Rumble Pak, qui permet de nous faire ressentir les chocs en faisant vibrer la manette. Maintenant, tout les jeux l'utilisent, mais Star Fox 64 fut le premier à utiliser l'accessoire vibrant. Et pour ceux qui voudraient acheter ce jeu, notez que le Rumble Pak est inclus avec, et que le jeu est dans les « Player's Choice ».
Star Fox 64 est un jeu assez facile à jouer, mais c'est surtout ceux qui aiment tirer sur tout ce qui bouge qui l'aimeront.



Copyright © 2003 - SyTEST.Net - Créateur : BFrançois & SyQuest - Webmaster : BFrancois